Les habitudes healthy qui ont (vraiment!) changé ma vie

Avoir un mode de vie sain est de plus en plus encouragé dans notre société. L’émergence des « fitgirls » et « fitboys » sur les réseaux sociaux ou la popularisation du fitness sont deux exemples parmi beaucoup d’autres. Par conséquent, une multitude d’habitudes saines – les fameuses « healthy habits » – émergent un peu partout sur le web. Étant toujours un peu sceptique quant à leur efficacité – parce que sur internet, on peut dire tout et n’importe quoi – j’aime bien les tester pour voir si elles fonctionnent réellement.
Aujourd’hui, je vous parle donc des habitudes considérées comme « healthy » que j’ai adoptées et qui ont eu une véritable influence positive dans ma vie. Je vous rassure : pas de capsule magique à 50CHF pièce ou douze heures d’entraînement pas semaine au programme, mais juste des conseils simples, qui peuvent vraiment changer la done.

Dormir suffisamment

 

© Pinterest

Autant que vous le sachiez, dormir est une passion. Je suis ni « couche tôt, lève tôt », ni « couche tard, lève tard » mais un phénomène rare appelé « couche tôt, lève tard et sieste » ou encore « marmotte ». Sans mes huit heures de sommeil, cela ne sert à rien de me parler. Et pourtant, je n’ai découvert les réels bienfaits du sommeil qu’assez récemment. Je cherchais des moyens d’améliorer ma productivité et je suis tombé sur la youtubeuse Kalyn Nicholson. Dans une de ces vidéos, elle prône les huit heures de sommeil par nuit, minimum. J’ai décidé de tester et franchement, c’est assez génial. Une plus belle peau, pas de coup de barre pendant la journée ou encore le cerveau qui tourne à 10’000 km/h, donc par conséquent une productivité de malade.
Attention, je ne vous dis pas d’hiberner ! Mais trouver son temps de sommeil nécessaire et respecter son rythme est primordial. Il varie entre six et huit heures par nuit (ou sept à neuf, selon les études), selon les individus. Pour ma part, quand je dois travailler, j’essaie de me coucher vers 22h et me lever à 6h, parce que je suis plus productive le matin. Donc plus de série jusqu’à deux heures du matin, on se laisse aller dans les bras de Morphée entre 22h et 23h. Et de toute façon, notre épisode peut bien attendre demain, non ?

Limiter l’alcool et les sodas

 

© Pinterest

Je n’ai jamais été une grande consommatrice d’alcool. Je ne suis pas du genre à boire beaucoup quand je sors, mais je ne me refuse pas pour autant un bon verre de vin ou un mojito. Pour des raisons de bien-être en premier lieu, j’ai décidé de réduire considérablement ma consommation d’alcool. Je bois un ou deux verres si je sors en boîte et sinon quand je vois des copines, je prends du thé ou un soft. Et là encore, des résultats assez bluffants : bye bye les boutons, le petit gras du ventre et surtout les migraines. YES !
Pour les sodas, c’est tout aussi simple : ils sont bourrés de sucre et donc pas terribles pour notre santé. Je n’en ai jamais eu à la maison quand j’étais petite et ai donc eu la chance de ne pas être habituée à en boire. Pour ne pas me lasser de l’eau, je jongle donc avec les smoothies, les cocktails sans alcool et surtout thé et tisanes, que je consomme à gogo. Votre corps vous remerciera, promis.

Arrêter tous les produits industriels

 

© Pinterest

Grâce à mes parents, j’ai toujours mangé sainement à la maison. Mais quand j’ai commencé à manger au gymnase, j’ai souvent acheté des plats déjà faits, par simplicité. Oui, par pure flemme de cuisiner ou parce que ma mère avait fait du kamoun la veille et que j’avais pas une envie délirante d’en manger deux jours de suite. (Sorry Maman, mais je m’y suis jamais faite). Du coup, hop le plat tout fait dans le panier ! What a bad idea. C’était pas toujours bon et je me sentais pas forcément bien après. En plus, ces plats contiennent de mauvais sucres, des acides gras saturés et beaucoup de sel. Deux heures plus tard, j’avais de nouveau faim. Du coup, je me jetais sur la branche Cailler de la cafétéria. Pas top.
Aux grands maux les grands moyens, je ne mange plus aucun plat industriel, ni de cornflakes ou de biscuits (ok un petit biscuit de temps en temps, mais ça reste rare). Je prends le temps de cuisiner des bons petits plats, ce qui en plus est plutôt fun à faire, donc c’est tout bénef’. Résultat ? Plus de fringale, digestion facilitée et moins de gras.

Prendre du temps pour soi

 

© Pinterest

Prendre du temps pour soi fait plus partie d’une routine à intégrer dans son mode de vie, que d’une habitude « healthy ». Je suis persuadée que dans un monde qui va toujours plus vite, dans lequel on est sollicité en permanence, il est primordial d’appuyer sur pause. Juste prendre du temps pour soi, pour se ressourcer et se recentrer. À chacun de trouver une activité qui lui plaît et qui joue ce rôle apaisant. Pour ma part, en plus du sport, j’adore prendre des bains, me glisser dans mon lit avec un bon livre ou me faire les ongles devant ma série. Et surtout,  je pose mon téléphone sur mode avion à l’autre bout de la pièce, pour ne pas être tentée de traîner sur les réseaux. Cette parenthèse – pas forcément longue – me permet vraiment de me ressourcer, afin d’être d’attaque pour mes prochains défis.

Faire du sport

 

© Pinterest

Je sais, ça peut paraître bateau. Vous allez me dire « Merci Lucie, mais je suis pas complètement débile, je me doute que pour vivre un mode de vie plus sain, il faut se bouger les fesses ». Si vous saviez à quel point c’est vrai ! Et pourtant, j’ai jamais été la grande sportive ou celle qu’on choisissait en premier à la gym, mais j’ai fait de la danse étant plus jeune, avant de me mettre au fitness. Je vous rassure, je suis normale : j’ai pas toujours envie d’y aller – de loin pas ! – mais à chaque fois que j’en sors, je me sens mieux. Autant psychologiquement que physiquement. Alors, je vais pas vous dire que prendre des fesses, voir son corps se tonifier et ses muscles se dessiner n’influencent pas, parce que ce serait -très clairement- mentir. Mais au-delà, ma séance de sport est mon moment à moi, durant lequel je me vide la tête. Je ne pense à rien, je laisse mes problèmes au vestiaire et je me fais du bien pendant une heure. Et croyez-moi, ça n’a pas de prix. (Si, beaucoup de courbatures, mais chut).

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s