Mes conseils pour s’adapter quand on part à l’étranger

Partir à l’étranger n’est pas toujours facile. On quitte notre environnement, nos amis, notre famille voire un ou une chéri(e), en bref on sort de notre zone de confort. Les au-revoirs sont à peine effectués que l’on arrive seul(e) dans une ville inconnue, nos repères sont chamboulés et ça peut vite faire peur. L’ayant vécu durant cette semaine, je ne vous cache pas qu’au début ça paraît insurmontable, que j’ai eu envie de prendre l’avion dans l’autre sens dès le deuxième jour et que j’ai cru que j’allais avoir le moral à zéro pendant sept semaines. Mais petit à petit, on s’adapte et on reprend ses marques, croyez-moi c’est possible. Et voici mes quelques conseils pour vous aider.

1. Sortir et explorer la ville

Vous avez peut-être lu des guides ou visité votre nouvelle ville mais y vivre est très différent. Explorez-la le plus possible ! Visitez les musées, les différents quartiers et renseignez vous sur la culture et les habitudes du pays. Autrement, d’un point de vue beaucoup plus pragmatique : trouvez un supermarché ou la station de métro la plus proche. Cela va aider à vous sentir « chez vous » et à comprendre vos voisins et votre nouvel environnement. Et si vous n’avez pas envie de visiter, sortez ! Le simple fait d’aller se balader, de sortir faire un tour dans le quartier, de prendre l’air vous changera les idées.

2. Trouver ou retrouver des habitudes

Le plus déroutant – en tout cas pour moi – a été de me retrouver sans repère. Je connaissais mal la ville et vu que j’ai eu une semaine de battement entre mon arrivée et le début des cours, je ne savais pas comment organiser mes journées. Du moment que j’ai commencé à me faire à manger, à retourner au sport ou à skyper à heures plus ou moins fixes avec mes proches, mes journées m’ont vite parues plus organisées. Trouver un endroit où vous vous sentez bien peut aussi énormément aider. Personnellement, je suis tombée amoureuse d’un joli café de quartier. J’y viens pour travailler, lire ou juste quand j’ai besoin d’être avec du monde. Retrouver ses habitudes ou en créer de nouvelles va vous aider à vous sentir chez vous.

3. S’occuper le plus possible

Il ne s’agit pas de remplir vos journées à l’heure près, même si c’est rassurant et que j’ai tendance à le faire (chut!). Mais au lieu de rester à rien faire et à ruminer – ce qui sera forcément pire – changez vous les idées ! Lire, regarder une série, aller au sport, se balader, aller boire un café avec une amie, peu importe. Il suffit de trouver une activité qui vous aide à penser à autre chose et qui vous fait du bien. Pour moi, retravailler sur le blog et chercher du travail, entre autres, m’ont remonté le moral.

4. Se poser

Parfois quand on est dans une situation difficile, on a tendance à trop réfléchir et à partir dans le mental à 100 km/h. Prendre le temps de se poser, de se détendre est très important pour relativiser. Le yoga et la méditation m’ont beaucoup aidée à accepter le moment présent, à me relaxer et à déstresser. Choisissez une activité qui vous fait du bien, qui vous pose et étant plus calme, vous aurez plus de facilité à appréhender et accepter la situation.

5. Se laisser le temps

Un des mes plus grands défauts est l’impatience. Je veux tout et tout de suite. Le problème est que quand on en vient aux émotions, on ne peut de loin pas tout contrôler. Vouloir s’adapter et être au top de sa forme c’est bien, mais accepter de pas être toujours de bonne humeur c’est mieux. C’est normal d’avoir besoin de temps avant de se sentir complètement intégré et épanoui dans un nouvel endroit. Même si c’est difficile, acceptez vos émotions et soyez patients. L’adaptation prend indéniablement du temps.

 

6. Voir le positif

Il faut voir le verre à moitié plein et pas à moitié vide, on sait. Et on sait surtout que c’est plus facile à dire qu’à faire. Surtout pour moi. Je suis une grande pessimiste, je vais d’abord imaginer à quel point les choses peuvent mal se passer, avant de voir les notes positives. Sauf qu’être toujours dans le négatif va juste vous tirer vers le bas. Appréciez les petites choses, notez-les, pensez à des choses qui vous rendent heureux et trouvez un peu de positif dans chaque situation. C’est pas forcément gagné, mais ça aide déjà. Promis.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s